>>> Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies

Lune et jardin

Météo

Potager facile

Jardin extraordinaire

 

 

Concours photo !

Abonnez-vous au journal d'information


Les oiseaux de nos jardins

Accueil

Dossiers & Articles

F O R U M

Petites annonces

Bourse d'échanges

Galerie photos

Webmasters


English español Italiano deutsch Português


 

  Accueil


Votre agenda expositions, conférences, cours, stages, jardins, plantes, art floral, marches, randonnées, vélo, VTT, vacances nature...

Ajouter un événement à l'agenda

 

  Conseils / Infos


Actualité

Calendrier du jardin

Jardiner avec la lune

Calendrier des semis

Calendrier des tailles

Dossiers & Articles

Marche et rando

Rusticité

A visiter

 

 

 

  Vos témoignages


Ma planète

Jourrnées sans voiture

Vagues de chaleur

Vos découvertes

Vos jardins

Vos passions

Vos réalisations

Vos trucs et astuces

 

  Images/Photos/Vidéos


Galerie photos

Fonds d'écran

Web TV

 

  Reportages photos


Expositions

Parcs et jardins

 

  Poèmes nature


Poèmes nature

Autres poèmes

 

  Bibliothèque


Sélection de livres

Coin lecture (forum)

Achats livres et CD

 

  Saisons/Noël...


Printemps

Automne

Noël

Noël en Europe

Nouvel an

Vacances nature

 

  Concours / Jeux


Concours actuel

Concours précédents

Jeux/divertissements

 

 

 

Dossiers Jardinature

 

 

Le bonsaï, tout un art !

 

Le bonsaï, tout un art !

 


Généralités

 

Selon la tradition japonaise, un bonsaï désigne un arbre ou une plante dans un pot. Cet arbre est miniaturisé par des techniques de taille particulières, et en ligaturant ses branches.

 

On le rempote régulièrement pour tailler ses racines internes ainsi que celles qui joignent la surface du port, afin d'en faire une oeuvre d'art esthétique .

 

 

Une variété de styles

 

 

Le bonsaï ne cherche pas le mimétisme avec la nature, mais l'évocation en miniature de la puissance de l'arbre : il doit posséder l'essence d'un grand arbre.

 

Bien souvent un bonsaï fait partie de plusieurs styles distincts, il n'existe aucune loi rigide dans la création d'un bonsaï du point de vue esthétique. Il existe une classification des bonsaïs en fonction de la forme qui leur est donnée.

Les bonsaïs peuvent atteindre un âge très respectable. Le plus vieux bonsaï connu serait un Pinus parviflora, datant de l'an 1500, et toujours visible au Takagi Bonsai Museum de Tokyo.

 

Bonsaï

 

 

A chacun sa taille

 

 

En ce qui concerne la taille, les bonsaïs sont habituellement groupés en trois catégories :

 

Mame ou Shôhin : le bonsaï à une main. de 5 à 15 cm de haut, sa taille est fascinante. Mais cette taille très petite restreint de manière importante le nombre des variétés qui sont susceptibles d'être travaillées en mame : de trop grandes feuilles qui seraient difficilement réductibles donneraient à l'arbre une disproportion inesthétique (quelques variétés répandues : Buxus, Lonicera nitida, Acer palmatum, Pinus pentaphylla, Ulmus parviflora, Juniperus chinensis, et Serissa, Carmona, Portulacaria).

 

Kotate-mochi ou Komono : le bonsaï à deux mains. Généralement de 15 à 60 cm, il peut parfois atteindre 130 cm de haut. Il est sans doute le plus répandu parmi les amateurs. Sa taille permet de travailler sa structure et sa ramification avec beaucoup plus de finesse, et donne plus de liberté créatrice au bonsaïka (pratiquant de l'art du bonsaï). Dans cette catégorie, vous trouverez de nombreuses variétés différentes.

 

Ômono : le bonsaï à quatre mains de 60 cm à 1,20m. Il était autrefois, au Japon, un signe de la prospérité du propriétaire. Aujourd'hui, il reste un bonsaï imposant, et souvent vénérable par son âge.

 

 

 

Une culture évolutive

 

 

Au fil des années, les techniques ont évolué, ce qui permet à l'amateur de changer la hauteur et la direction de la croissance de l'arbre, et dans certains cas de nanifier le feuillage de la même façon que l'arbre. Aujourd'hui, la culture des bonsaïs est un art : de la sculpture vivante.

 

Il y a certaines formes classiques et traditionnelles que l'on peut trouver et suivre, mais la règle de base pour les bonsaïs personnels est "si tu aimes ce à quoi il ressemble, c'est un beau bonsaï". Il convient tout de même de ne pas confondre un arbre planté dans un pot et un bonsaï.

Même s'il ne rentre dans aucune forme classique, ce qui est rare, il devrait quand même respecter les règles de base de l'art.

 

Bonsaï

 

 

 

Et l'entretien ?

 

 

Les fonctions des racines sont de retenir l'arbre dans la substrat, d'emmagasiner les éléments nutritifs durant la période de repos et d'absorber l'eau et les éléments nutritifs durant la période de croissance.

 

Après 2-3 ans dans le même pot, les racines d'un bonsaï remplissent généralement le pot. Si on le laisse comme ça, il va s'étrangler. Il faut donc faire ce qu'on appelle le rempotage.

 

Le rempotage se fait généralement avant l'apparition des nouvelles pousses du printemps aux 2-3 ans. Les jeunes bonsaïs peuvent être rempotés chaque année.

 

La taille des branches permet d'obtenir la forme de base de votre bonsaï. La taille des nouvelles pousses stabilise la forme établie d'un bonsaï. Le moment propice pour la taille dépend de l'espèce d'arbre que vous avez.

 

Généralement, la taille des branches peut se faire en mars/avril et la taille des nouvelles pousses en mai/juin. Il est important d'utiliser des outils propres lors de la taille. Le substrat utilisé pour la culture des bonsaïs est généralement composé de : 25% de sable, 25% de petites roches, 25% de terre noire et de 25% d'argile.

 

Bonsaï

 

 

 

Attention à l'arrosage !

 

 

Certaines espèces exigent un sol humide en tout temps, alors que d'autres préfèrent le séchage du substrat entre les arrosages.

Renseignez-vous auprès de votre revendeur car l'arrosage excessif d'un bonsaï peut le faire mourir autant que l'arrosage insuffisant !

 

Si vous utilisez l'eau du robinet, elle doit avoir reposé au moins 24h avant de faire l'arrosage pour permettre l'évaporation du chlore et du fluor présents dans l'eau. Mais l'idéal reste l'eau de pluie qui ne contient aucun additif.

 

Sachez aussi que durant la période de croissance, un arbre a besoin d'une plus grande quantité d'eau. Par contre, durant la période de repos, l'arbre en demande moins.

 

Il est aussi suggéré de vaporiser les feuilles entre les arrosages, surtout en hiver. En effet, à l'intérieur des maisons, le taux d'humidité peut être très bas. La chaleur et un taux d'humidité bas sont idéaux pour la prolifération des insectes. C'est pourquoi il est bon de vaporiser le feuillage matin et soir en hiver. 80 % de la réussite d'un bonsaï est reliée à l'arrosage.

 

C'est un soin qu'il ne pas négliger ! Il faudra également penser aux engrais qui se composent d'azote (pour favoriser les nouvelles pousses), de phosphore (pour accélérer la floraison) et de potassium (pour durcir les branches).

 

 

Mon bonsaï est-il en croissance ou pas ?

 

 

Si vous voyez de nouvelles pousses, l'arbre est en période de croissance. Sinon, il est en période de repos. Durant la période de croissance, il faut généralement donner de l'engrais toutes les deux semaines.

Par contre, durant la période de repos, vous pouvez réduire à une fois par mois si l'arbre est à l'intérieur. Si l'arbre est à l'extérieur ou dans une serre froide en hiver, l'engrais n'est pas indispensable.

 

 

Conseils pour débuter

 

* Pour un premier bonsaï, ne vous aventurez pas vers un sujet âgé et cher. Le changement d'environnement et votre manque d'expérience le feront probablement mourir.

 

* Souvenez-vous qu'un bonsaï d'extérieur ne peut pas supporter plus d'un à deux jours en intérieur. Par contre, il peut prospérer en ville sur un balcon.

 

* Choisissez bien la taille du pot. Plus il est petit, plus la taille du bonsaï sera réduite et plus il sera fragile (notamment sensible aux retards d'arrosage éventuels).

 

* Utilisez des pots à réserve d'eau est une aberration esthétique, mais une bonne solution pour débuter et notamment limiter les effets des oublis d'arrosage.

 

* Soyez très prudent avec les engrais. Une légère surdose peut être fatale.

 

* Assurez-vous de trouver quelqu'un pour s'occuper de votre bonsaï en votre absence.

 


A lire sur le web :

http://www.bonsais.free.fr/

 

 

 

 

Vous souhaitez apporter votre contribution et améliorer ce dossier ?

Contactez-nous !

 

 

 

 

>> Retour à la page principale des dossiers

 

 

Jardinature est géré bénévolement. Vous pouvez nous soutenir et nous vous en remercions.


Ecrivez-nous vis notre formulaire de contact !


Recevez notre journal d'information

par e-mail

Inscription gratuite



 

 

 

Liens divers

 

 

 

 


 

 

Domaines : www.jardinature.be  www.jardinature.ch  www.jardinature.eu  www.jardinature.net

 

© 2000-2017 Jardinature

 

Qui sommes-nous ?    Journal d'information    Copyright et vie privée    Bannières et logos    Pépinières   Liens divers   Contact