>>> Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies

Lune et jardin

Météo

Potager facile

Jardin extraordinaire

 

 

Concours photo !

Abonnez-vous au journal d'information


Les oiseaux de nos jardins

Accueil

Dossiers & Articles

F O R U M

Petites annonces

Bourse d'échanges

Galerie photos

Webmasters


English español Italiano deutsch Português


 

  Accueil


Votre agenda expositions, conférences, cours, stages, jardins, plantes, art floral, marches, randonnées, vélo, VTT, vacances nature...

Ajouter un événement à l'agenda

 

  Conseils / Infos


Actualité

Calendrier du jardin

Jardiner avec la lune

Calendrier des semis

Calendrier des tailles

Dossiers & Articles

Marche et rando

Rusticité

A visiter

 

 

 

  Vos témoignages


Ma planète

Jourrnées sans voiture

Vagues de chaleur

Vos découvertes

Vos jardins

Vos passions

Vos réalisations

Vos trucs et astuces

 

  Images/Photos/Vidéos


Galerie photos

Fonds d'écran

Web TV

 

  Reportages photos


Expositions

Parcs et jardins

 

  Poèmes nature


Poèmes nature

Autres poèmes

 

  Bibliothèque


L I B R A I R I E

Sélection de livres

Coin lecture (forum)

Achats livres et CD

 

  Saisons/Noël...


Printemps

Automne

Noël

Noël en Europe

Nouvel an

Vacances nature

 

  Concours / Jeux


Concours actuel

Concours précédents

Jeux/divertissements

 

 

 

Dossiers Jardinature

 

 

Les mauvaises herbes ou herbes indésirables

 

 

Qui n’a pas de mauvaises herbes dans son jardin ou dans son potager ?
Et pourtant si elles sont là, c’est pour certaines raisons. Elles font partie de l’environnement végétal ; parfois elles sont comestibles, parfois mellifères, parfois révélatrices de l’état de votre terre.

Bien souvent, elles sont nos ennemies au potager, dans les pelouses ou les plates-bandes.
Plusieurs solutions existent pour les combattre sans utiliser des produits chimiques, arrachage manuel et paillage. Et laissons-les aussi pousser à leur aise si elles ne nous gênent pas.

Reconnaître les mauvaises herbes, nous en apprend beaucoup sur l’état de notre sol !

 

 

Mouron blanc

Mouron blanc (photo Wikipédia)

 

Mouron blanc (fleurs blanches) ou mouron des oiseaux : sol sain
Ce végétal signale une terre équilibrée ; le sol est en bonne santé
C’est une mauvaise herbe très commune en Europe. Ses graines sont appréciées des oiseaux, et ses feuilles sont comestibles, en salade par exemple.
A ne surtout pas confondre avec le mouron rouge (fleurs rouge) toxique.

 

 

Liseron des haies

Liseron des haies (photo Wikipédia)

 

Liseron des haies : trop d’eau sans le sol
Cette mauvaise herbe pousse sur un sol asphyxiée par trop de matière organique et trop d’eau.
Il faut absolument décompacter et alléger cette terre.

 

 

Mercuriale

Mercuriale (photo Wikipédia)

 

Mercuriale annuelle : érosion du sol 
Elle fait partie des euphorbes, donc toxique. Elle pousse dans le potager, car le terrain est laisser trop longtemps nu, donc s’érode avec le froid, le vent, le soleil, la pluie.
Il ne faut absolument pas laisser la terre du potager à nu, prendre l’habitude de semer des engrais verts, utiliser les paillis, couvrir en hiver avec du compost, du fumier...

 

 

Grand plantain

Grand plantain (image Wikipédia)

 

Grand plantain : terrain tassé
Symptôme d’une terre tassée, avec présence excessive de fumier.
Si elles poussent dans des allées, les arracher…
Si elles poussent dans le potager, bêcher, aérer et décompacter la terre, laisser le fumier de coté pour un temps.
Ce n’est pas une si mauvaise herbe que ça, très utilisée pour ses propriétés médicinales.
Ses graines séchées sont le délice des oiseaux de compagnie.

 

 

Rumex

Rumex (image Wikipédia)

 

Rumex : terre compacte
Rumex obtusifolius est de la famille de l’oseille sauvage. Autrefois rare, aujourd’hui commune et signal d’alarme d’une terre imbibée d’eau, compacte, avec trop de nitrites….on ne la mange plus…..et il est grand temps de reprendre en main le sol de son potager si elle est présente.

 

 

Véronique

Véronique (photo Wikipédia)

 

Véronique petit chêne : humus en excès
Elle a une petite préférence pour les terres calcaires et les sols légèrement humides.
Elle pousse sur un sol constitué de beaucoup d’humus, comme dans les bois.
Il faut relancer une dynamique pour un sol équilibré, drainer si besoin, apporter des engrais à dominante potasse et phosphore, limiter les fumures azotées surtout après le chaulage.

 

 

Clématite vigne blanche

Clématite vigne blanche (photo Wikipédia)

 

Clématite ou vigne blanche : annonciatrice de la forêt
Fleur délicate et très commune dans les sous bois, appelée aussi herbe aux gueux.
Elle est charmante mais peut se révéler un véritable monstre envahissant.
Elle se développe sur des sols compacts, calcaires, riche en matière organique.
Si elle se propage dans votre haie champêtre ou d ns votre haie plantée, vaut mieux s’en débarrasser. L’arracher bien sûr, mais aussi décompacter le sol, équilibrer le ph, (apport d’engrais, chaulage..)

 

 

Bourse à pasteur

Bourse à pasteur (photo Wikipédia)


La bourse-à-pasteur

Cette rosette envahit le jardin : le sol est tassé par la pluie.
Elle pousse partout, jardins, terrains vagues, montagne, bord de chemin, entre les pavés, à l’ombre comme au soleil ; une véritable vivace !
Les feuilles se reconnaissent facilement : dentelées ; des petites fleurs blanches naissent au centre de la plante sur une tige fine.
Pour s’en débarrasser, décompacter le sol si c’est au jardin avec une griffe ou une fourche bêche ; la dynamique du sol repartira au bout d’un certain temps, car cette plante diffuse dans le sol des composants soufrés qui sont fongicides. Or la terre a besoin de champignons (mycorhizes) pour être équilibrée.
Sinon mangez-la, c’est une cousine de la roquette, délicieuse en salade. Très cultivée en Asie.

 

 

Euphorbe  Euphorbe

Euphorbe (photo Wikipédia)


L’euphorbe réveille matin

C’est une plante « clairon », elle sonne l’alarme sur l’état du sol : soit grillé par le soleil, soit par les produits chimiques. Donc remède simple, lui donner de la concurrence en plantant d’autres plantes qui vont occuper le terrain, ou si vous avez eu la main lourde avec les produits chimiques, il faudra revoir cette pratique... ! 
Déconseiller de l’arracher car son latex est toxique. Décompacter la terre, l’enrichir avec du compost, semer des plantes ou au potager des légumes. Comme la présence de ces plantes retardent la germination des graines (effet herbicide de la plante), il faut bien amender avec du compost pour faciliter le retour des champignons (mycorhizes) pour un bon équilibrage du sol.

 

A suivre...


Source : Rustica, Guide Clause, Wikipédia

 

 

 

Vous souhaitez apporter votre contribution et améliorer ce dossier ?

Contactez-nous !

 

 

 

 

>> Retour à la page principale des dossiers

 

 

Jardinature est géré bénévolement. Vous pouvez nous soutenir et nous vous en remercions.


Ecrivez-nous vis notre formulaire de contact !


Recevez notre journal d'information

par e-mail

Inscription gratuite


 

 

 

Liens divers

 

 

 


 

Domaines : www.jardinature.be  www.jardinature.ch  www.jardinature.eu  www.jardinature.net

 

© 2000-2017 Jardinature

 

Qui sommes-nous ?    Journal d'information    Copyright et vie privée    Bannières et logos    Pépinières   Liens divers   Contact