>>> Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies

Lune et jardin

Météo

Potager facile

Jardin extraordinaire

 

 

Concours photo !

Abonnez-vous au journal d'information


Les oiseaux de nos jardins

Accueil

Dossiers & Articles

F O R U M

Petites annonces

Bourse d'échanges

Galerie photos

Webmasters


English español Italiano deutsch Português


 

  Accueil


Votre agenda expositions, conférences, cours, stages, jardins, plantes, art floral, marches, randonnées, vélo, VTT, vacances nature...

Ajouter un événement à l'agenda

 

  Conseils / Infos


Actualité

Calendrier du jardin

Jardiner avec la lune

Calendrier des semis

Calendrier des tailles

Dossiers & Articles

Marche et rando

Rusticité

A visiter

 

 

 

  Vos témoignages


Ma planète

Journées sans voiture

Vagues de chaleur

Vos découvertes

Vos jardins

Vos passions

Vos réalisations

Vos trucs et astuces

 

  Images/Photos/Vidéos


Galerie photos

Fonds d'écran

Web TV

 

  Reportages photos


Expositions

Parcs et jardins

 

  Poèmes nature


Poèmes nature

Autres poèmes

 

  Bibliothèque


Sélection de livres

Coin lecture (forum)

Achats livres et CD

 

  Saisons/Noël...


Printemps

Automne

Noël

Noël en Europe

Nouvel an

Vacances nature

 

  Concours / Jeux


Concours actuel

Concours précédents

Jeux/divertissements

 

 

 

Reportages photos : Parcs et jardins

 

          

 

 

 

Les jardins du musée Albert Kahn : poésie et dépaysement aux portes de Paris

 

 

Créés au XIXème siècle par le banquier et philanthrope Albert Kahn, ces magnifiques jardins situés dans la région de Paris sont ouverts au public.

 

La volonté d’Albert Kahn était de faire voyager le promeneur sur plusieurs continents. Le tout dans un idéal d’harmonie et de paix. Petit tour d’horizon des terrains et des variétés qui composent ces 4 hectares de verdure.

 

Les jardins mis en scène

 

Le concept de « jardin de scène », développé au XIXème siècle, cherche à créer des espaces conciliant différentes mouvances du paysagisme.

 

Elément surprenant dans ces jardins : vous n’y trouverez aucune indication botanique. En effet, ils doivent être perçus par le visiteur comme des mises en scènes végétales, des décors cherchant à transmettre une ambiance particulière. Et non comme une simple accumulation de différentes variétés (dans un but de décoration ou de conservation).

 

1/ Le jardin japonais : le japonisme

 

Il a été conçu par Kahn après un voyage au Japon. Il a pour l’occasion convié des artistes japonais, venus spécialement designer l’espace et effectuer les plantations.

 

Les jardins du musée Albert Kahn

 

La période idéale pour le visiter est d’avril à mai. Quelques unes des plus belles variétés à observer :

 

- Cerisiers et pommiers à fleurs roses du Japon, 
- Erables japonais verts et pourpres,
- Pins et cyprès nains,
- Alizées japonaises,
- Cèdre de l’Himalaya.

 

Une maison traditionnelle ainsi qu’un jardin zen complètent le décor.

 

Les jardins du musée Albert Kahn

Les jardins du musée Albert Kahn

 

 

2/ Le jardin français : le style régulier

 

Il a été réalisé par deux célèbres paysagistes de l’époque : Achille et Henri Duchêne. Son architecture est bien sûr très régulière, respectant la géométrie et la symétrie caractéristiques du classicisme français.

 

Les jardins du musée Albert Kahn

Les jardins du musée Albert Kahn

 

L’été est un moment propice pour profiter de la grande roseraie. En mai et juin y fleurissent des rosiers grimpants sarmenteux (ou rosiers-lianes).

 

Plusieurs variétés créent un ensemble aux couleurs et parfums divers. Sont par exemple présents :

 

- La Dorothy Perkins : pompons roses vif et parfumés,
- L’American Pillar : fleurs simples mais sans parfum, couleur rose carmin,
- L’Excelsa : fleurs en pompons rouge vif.

 

Du printemps à l’automne fleurissent également des tulipes, des pensées ou encore des jacinthes.

 

 

3/ Le jardin anglais : le style paysager

 

La recherche du naturel y prime. Opposé au modèle français, il fait la part belle aux arbustes non taillés et aux plantes à bulbes :

 

- Crocus et narcisses,
- Jonquilles et primevères,
- Fritillaires et scilles.

 

Les jardins du musée Albert Kahn

Les jardins du musée Albert Kahn

 

Ce jardin british arbore de belles couleurs au printemps mais aussi à l’automne, temps idéal pour observer les tilleuls, bouleaux, érables et ginkgo biloba.

 

 

4/ Les forêts

 

Trois espaces forestiers complètent la scénographie.

 

La forêt vosgienne, au Nord, s’étend sur 3000m2. Malheureusement abîmée par la tempête de 1999, elle comprend des feuillus (hêtres, chênes, charmes) mais surtout des épicéas verts et des pins sylvestres. A visiter idéalement sous la neige… Mais celle-ci est rare en région parisienne.

 

Les jardins du musée Albert Kahn

Forêt vosgienne

 

La forêt bleue, elle, porte bien son nom. Vous pouvez y voir toute l’année des cèdres de l’Atlas et des épicéas du Colorado, formant un écran végétal bleuté.

 

Les jardins du musée Albert Kahn

Forêt bleue

 

La dernière forêt est appelée « forêt dorée ». Elle doit son nom aux couleurs qu’elle prend à l’automne. Elle borde une prairie où fleurissent notamment des marguerites, des digitales ou des coquelicots. Ambiance champêtre garantie.

 

Un peu d’histoire

 

Albert Kahn, banquier de son état, achète au début des années 1880 une large propriété. Située dans la ville de Boulogne, elle comprend une maison faite de brique et de pierre… Et entourée de verdure. La ville est en effet située à proximité des coteaux de Saint-Cloud, de la forêt de Meudon et du bois de Boulogne.

 

Albert Kahn

 

Féru d’horticulture, Kahn se lance dans l’art du jardin dès l’acquisition des lieux. L’homme aspire à la paix universelle et a une vie harmonieuse entre les cultures. C’est ce qui lui donne l’envie de concilier plusieurs univers horticoles au sein d’un même espace. Il décide donc de mêler des styles issus de pays variés, et de mélanger les espèces tout en respectant leur nature intrinsèque.

 

L’aménagement des 3,9 hectares, réalisé sous ses ordres par une équipe de 7 jardiniers permanents, prendra plus de 15 ans. Il l’entretiendra avec ses propres fonds jusqu’au krach boursier de 1929, qui lui coûte une grande partie de sa fortune. L’entretien est aujourd’hui assuré par le département des Hauts-de-Seine.

 

Pour en savoir plus, l’ouvrage « Albert Kahn – Singulier et Pluriel » (disponible de seconde main avec un code avantage ebay) narre la vie de cet idéaliste, et résume en photo l’élaboration des jardins qui portent aujourd’hui son nom.

 

Infos pratiques

 

- Adresse : 10-14 rue du Port, 92100 Boulogne-Billancourt (France)

 

- Transport : Métro ligne 10 (arrêt Boulogne – Pont de Saint Cloud) ou tramway T2 (arrêt Parc de Saint-Cloud)

 

- Téléphone : 00 33 55 19 28 00.

 

Le jardin est parfois fermé pour rénovation ou aménagement. Avant votre visite, assurez-vous que les lieux sont ouverts en téléphonant ou en vous rendant sur le site officiel du musée.

 

En cas de fermeture, vous pouvez découvrir d’autres jardins parisiens via un circuit pédestre au cœur de la ville.

 

 

 

 

 

 

>> Voir tous les reportages

 

 

Jardinature est géré bénévolement. Vous pouvez nous soutenir et nous vous en remercions.


Ecrivez-nous vis notre formulaire de contact !


Recevez notre journal d'information

par e-mail

Inscription gratuite



 

 

 

Liens divers

 

 

 

 


 

 

Domaines : www.jardinature.be  www.jardinature.ch  www.jardinature.eu  www.jardinature.net

 

© 2000-2017 Jardinature

 

Qui sommes-nous ?    Journal d'information    Copyright et vie privée    Bannières et logos    Pépinières   Liens divers   Contact