>>> Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies

Lune et jardin

Météo

Potager facile

Jardin extraordinaire

 

 

Concours photo !

Abonnez-vous au journal d'information


Les oiseaux de nos jardins

Accueil

Dossiers & Articles

F O R U M

Petites annonces

Bourse d'échanges

Galerie photos

Webmasters


English español Italiano deutsch Português


 

  Accueil


Votre agenda expositions, conférences, cours, stages, jardins, plantes, art floral, marches, randonnées, vélo, VTT, vacances nature...

Ajouter un événement à l'agenda

 

  Conseils / Infos


Actualité

Calendrier du jardin

Jardiner avec la lune

Calendrier des semis

Calendrier des tailles

Dossiers & Articles

Marche et rando

Rusticité

A visiter

 

 

 

  Vos témoignages


Ma planète

Jourrnées sans voiture

Vagues de chaleur

Vos découvertes

Vos jardins

Vos passions

Vos réalisations

Vos trucs et astuces

 

  Images/Photos/Vidéos


Galerie photos

Fonds d'écran

Web TV

 

  Reportages photos


Expositions

Parcs et jardins

 

  Poèmes nature


Poèmes nature

Autres poèmes

 

  Bibliothèque


L I B R A I R I E

Sélection de livres

Coin lecture (forum)

Achats livres et CD

 

  Saisons/Noël...


Printemps

Automne

Noël

Noël en Europe

Nouvel an

Vacances nature

 

  Concours / Jeux


Concours actuel

Concours précédents

Jeux/divertissements

 

 

 

Articles et Dossiers Jardinature

 

 

Prendre soin des oiseaux toute l'année

 

 

Nourrir les oiseaux en hiver

 

 

Prendre soin des oiseaux toute l'année ne veut pas dire forcément nourrir toute l'année ! Il y a un temps pour le nourrissage, une autre période pour la nichée sans oublier la recherche d'abris lors de mauvais temps et l'apport d'eau durant la sécheresse par exemple. Ce sont toutes ces actions mises ensemble qui permettent de dire que l'on peut aider nos amis aillés durant toute l'année. Si le nichoir est conçu dans le but d'aider les oiseaux à se reproduire, il peut aussi servir de refuge temporaire durant une mauvaise période. La nourriture et l'eau ont aussi toute leur importance, surtout en hiver en période de gel. A ce moment-là, l'oiseau a très difficile de se nourrir et de s'abreuver. Une aide est la bienvenue afin d'augmenter les chances de survie de ces animaux.

 

Il faut commencer à nourrir  les oiseaux dès les premières gelées mais à partir de ce moment là, il faut absolument continuer les apports jusqu'à la fin de l'hiver.

 

Il y a cependant des personnes pour le nourrissage des oiseaux à l'année !

 

Le nourrissage toute l'année n'est pas une pratique fréquente en France. En Grande-Bretagne et dans de nombreux autres pays anglo-saxons, c'est chose courante, y compris dans les centres d'accueil de nombreuses réserves naturelles !

En France, on limite classiquement le nourrissage aux périodes de froid, notamment pour limiter la mortalité durant les périodes de gel prolongé. L'alimentation des oiseaux à ces périodes difficiles peut avoir un impact positif sur les populations de nombreuses espèces de passereaux et de turdidés.

Au printemps, les oiseaux deviennent territoriaux. L'installation d'un poste de nourrissage peut alors provoquer de violentes interactions entre les oiseaux qui viennent se nourrir et ceux dont le territoire comprend la zone de nourrissage. Sur ce plan, les mésanges sont particulièrement irascibles. L'intrusion répétée de concurrents dans leur domaine peut se traduire par un échec des nichées.

À l'inverse, un apport alimentaire aidera de nombreux adultes à relever le challenge de l'élevage des jeunes. Une mésange charbonnière élève en moyenne entre 6 et 11 petits. Les deux adultes passent tout leur temps à chercher des insectes pour leurs petits. Un apport en graine leur permet de consacrer moins de temps à leur propre alimentation et donc, vraisemblablement, d'obtenir un meilleurs succès reproductif.

 

 

L'abreuvoir

 

L'apport d'eau aux oiseaux est très utile en période de gel ou de sécheresse. Lors des canicules par exemple, les animaux recherchent activement des points d'eau. Il est donc important d'y penser et de les aider !

Ce n'est pas tout, un point d'eau permet aussi aux oiseaux de se laver. Les personnes qui ont la chance d'avoir un bassin de jardin peuvent assister par exemple au spectacle qu'offrent les mésanges en venant se laver à tour de rôle. A défaut d'avoir un jardin aquatique, l'abreuvoir est donc très utile à condition d'y changer l'eau régulièrement. La fonction est double : boire et se laver ! Mais attention que se laver en période de gel est dangereux pour l'oiseau. Il est important durant cette période de réduire la hauteur d'eau et de mettre de l'eau tiède le plus souvent possible.

 

 

 

La mangeoire

 

Il existe aujourd'hui une grande quantité de nourriture disponible pour oiseaux. Plus le menu est varié et plus on attire toutes sortes d'espèces.

 

Les graines sont mangées par la quasi totalité des oiseaux, mais quelles graines ? Attention aux mélanges « 1er prix » : rempli de blé (car pas cher) que les oiseaux ne mangent pas, et une partie de vos graines est ainsi gaspillée.

On ne peut pas adapter le menu à chaque espèce mais on peut connaître quelques généralités :

Les mésanges adorent picorer les cacahuètes et les blocs de graisse (veillez à la composition : pas d’huile de palme, et si possible pas de graisse animale), elles s’accrochent partout, sur toutes les mangeoires, comme leurs amies les sittelles torchepots.

Les chardonnerets élégants se régalent des graines de tournesol décortiquées et les rouges gorges sont plutôt carnivores (vers, graisse aux insectes…).

 

Pensez à nourrir à tous les étages ! Les différentes espèces d'oiseaux ont, chacune, un comportement de nourrissage particulier, alors variez les plaisirs. En hauteur, sur une mangeoire stable ou en filets suspendus mais aussi sur le sol car certains oiseaux comme l'accenteur mouchet, la grive, le rouge-gorge ou le merle préfèrent s'y nourrir. Si vous nourrissez au sol, déposez de préférence la nourriture sur une planche de bois pour la protéger de l'humidité.

 

Mangeoire pour oiseaux

 

Quelques règles d'or pour un bon nourrissage :

 

- Nourrissez uniquement pendant les grands froids ou les pluies importantes
- Disposez de la nourriture régulièrement en petites quantités et de préférence matin et soir
- Nettoyez les mangeoires en fin de saison de nourrissage. Elles seront prêtes pour la période suivante. 
- Protégez si possible les graines de l'humidité et de la pluie

- Ne donnez pas d'aliments salés et/ou trop sucrés
- Placez les mangeoires hors de portée des prédateurs

- Offrez des aliments variés à plusieurs endroits

 

Mangeoire pour oiseaux et écureuils

Produit original et bien pensé : la mangeoire pour oiseaux et écureuils

 

Enfin et surtout, n'arrêtez jamais en plein froid un nourrissage commencé, les oiseaux devenus dépendants seraient condamnés !

N'oubliez jamais les abreuvoirs. Les oiseaux ont besoin d'eau en plus de la nourriture. Cette eau devra être changée régulièrement.

 

 

Le nichoir ou abri

 

Les lieux de nidification naturels sont de plus en plus rares. Pour y remédier et aider les oiseaux à trouver un refuge, de petites maisons surélevées peuvent être installées dans les jardins même si les meilleurs habitats sont naturels (une fissure dans un mur, la soupente d’une grange ou un abri dans une haie). Le plus souvent construits en bois, ces petits refuges, adossés à un mur ou installés dans le jardin, sont des espaces protégés pour que les oiseaux puissent s’abriter et nicher en hiver en toute tranquillité. 

 

Nichoir pour oiseaux

 

Quelques règles simples sont à respecter pour une nidification réussie :

Le bon emplacement

Le nichoir doit être installé dans un endroit calme, sur un arbre ou contre une façade. Évitez de le positionner trop au soleil ou à l’ombre. Trouvez la bonne orientation. Penchez l’abri vers l’avant pour protéger ses occupants des intempéries. De même, l’ouverture ne doit pas être positionnée face aux vents violents, car les oiseaux ne pourraient pas s’envoler. N’installez pas le nichoir à côté de mangeoires car cela ferait fuir les habitants du nichoir. S’il n’est pas occupé durant toute une année, changez-le de place.

 

Nichoir pour oiseaux

 

Le nichoir peut être accroché à des barrières. Fixez-le avec des clous galvanisés ou des vis. L’attache doit être solide. À un arbre, maintenez-le à l’aide d’une corde afin de ne pas l’abîmer. Évitez les branches du bouleau ou du peuplier, bien trop fragiles pour supporter le poids de l’abri. Votre nichoir sera habité même si le fond n’est pas horizontal. Les oiseaux remédieront à ce problème en s’installant.
L’automne ou le commencement de l’hiver est la bonne période pour installer votre nichoir. Cet abri sûr pourra héberger pendant les grandes périodes de froid les troglodytes mignons ou bien abriter les mésanges jusqu’au printemps.

 

La bonne hauteur

Les oiseaux, selon leur espèce, couvent à différentes hauteurs pour se protéger des prédateurs (chats, écureuils… ). Une hauteur minimum d’1,50 mètre est conseillée. Attention à ne pas installer votre nichoir dans un arbre, proche de branches horizontales accessibles aux nuisibles. Supprimez le perchoir intégré au nichoir si les attaques persistent.

 

Des dimensions adéquates
Toutes les cabanes ne correspondent pas aux besoins de tous les oiseaux. Il en existe trois modèles de différentes tailles et formes :
- Le nichoir fermé ou nichoir 'boîte aux lettres'. Son toit est plat ou en pente et l’ouverture est devant. Les espèces occupant ce type de nichoir sont nombreuses : la mésange bleue, le moineau friquet, le martinet noir ou le pic vert.
- Le nichoir partiellement ouvert héberge le faucon crécerelle ou le rouge-gorge.
- Le nichoir ouvert accueille le merle noir.

 

 

Les gestes à éviter

 

- Ne pas tailler, élaguer, débroussailler, voire ranger et débarrasser pendant les mois d'avril, mai et juin. Ce sont les mois où les oiseaux communs dans nos jardins couvent et élèvent leurs jeunes. Par ces actions, on risque donc de détruire ou de déranger involontairement des nids occupés, alors qu'à cette époque aucune taille ne s'impose !

 

- Ne pas ouvrir un nichoir par curiosité en pleine période de nidification et d'élevage des jeunes oisillons.

Il y a un gros risque d'abandon de la nichée !

 

- N'observez pas de trop près un nichoir. Votre présence peut mettre en péril l'avenir des jeunes. Utilisez de préférence des jumelles ou une longue vue.

 

- Ne placez pas un nichoir ou une mangeoire trop près du sol. Il faut au minimum 1 mètre de hauteur pour la nourriture, voire plus pour le nichoir.

 

 

Vidéos

 

Une jolie mangeoire en pin douglas, fabriquée en France. Un bois épais de qualité pour attirer et nourrir les oiseaux du jardin. Des graines, des repas de graisse, et le tour est joué ! C'est un ballet dans votre jardin ! Fabriqué en France en Pin Douglas français. Marque : Natures Market. En vente sur Oisillon.net

 

 

De la construction du nid à au départ des oisillons en quelques instants. Lorsque ce nichoir sera installé dans votre jardin, vous serez surpris par la rapidité de son succès, à condition de l'installer à la bonne période : entre septembre et février ! En vente sur Oisillon.net

 

 

Comment attirer les oiseaux dans le jardin ? Une jolie mangeoire sur pied, de la nourriture, et le spectacle commence. De nombreuses espèces viendront se ravitailler... à vous de choisir la bonne nourriture ! Fabriqué en France en Pin Douglas français. Marque : Natures Market. En vente sur Oisillon.net

 

 

Oisillon.net   Nature Market

 

 

 

 

 

 

 

 

>> Retour à la page principale des dossiers

 

 

Ecrivez-nous vis notre formulaire de contact !


Recevez notre journal d'information

par e-mail

Inscription gratuite


 

 

 

Liens divers

 

 

 


 

Domaines : www.jardinature.be  www.jardinature.ch  www.jardinature.eu  www.jardinature.net

 

© 2000-2017 Jardinature

 

Qui sommes-nous ?    Journal d'information    Copyright et vie privée    Bannières et logos    Pépinières   Liens divers   Contact