>>> Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies

Lune et jardin

Météo

Potager facile

Jardin extraordinaire

 

 

Concours photo !

Abonnez-vous au journal d'information


Les oiseaux de nos jardins

Accueil

Dossiers & Articles

F O R U M

Petites annonces

Bourse d'échanges

Galerie photos

Webmasters


English español Italiano deutsch Português


 

  Accueil


Votre agenda expositions, conférences, cours, stages, jardins, plantes, art floral, marches, randonnées, vélo, VTT, vacances nature...

Ajouter un événement à l'agenda

 

  Conseils / Infos


Actualité

Calendrier du jardin

Jardiner avec la lune

Calendrier des semis

Calendrier des tailles

Dossiers & Articles

Marche et rando

Rusticité

A visiter

 

 

 

  Vos témoignages


Ma planète

Journées sans voiture

Vagues de chaleur

Vos découvertes

Vos jardins

Vos passions

Vos réalisations

Vos trucs et astuces

 

  Images/Photos/Vidéos


Galerie photos

Fonds d'écran

Web TV

 

  Reportages photos


Expositions

Parcs et jardins

 

  Poèmes nature


Poèmes nature

Autres poèmes

 

  Bibliothèque


Sélection de livres

Coin lecture (forum)

Achats livres et CD

 

  Saisons/Noël...


Printemps

Automne

Noël

Noël en Europe

Nouvel an

Vacances nature

 

  Concours / Jeux


Concours actuel

Concours précédents

Jeux/divertissements

 

 

 

Dossiers Jardinature

 

 

La taupe au jardin

 

Taupe au jardin

 


Généralités

 

 

L’espèce la plus répandue est la taupe d’Europe. Petit mammifère à fourrure grise, la taupe pèse environ 100 grammes et peut mesurer jusqu’à 20 centimètres.
Elle est quasiment aveugle (d’où l’expression « myope comme une taupe »), mais possède une ouïe et un odorat très développés.
Elle possède 5 griffes à chaque doigt, et ses pattes avant très puissantes lui permettent de creuser le terrain sans difficulté.

 

 

 

Alimentation et longévité

 

 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la taupe ne mange pas de racines, de graines ou de légumes.
Elle se nourrit seulement des insectes se trouvant dans le sol. Limaces, vers de terre, cochenilles et larves constituent l’essentiel de ses repas. 
Ce régime doit être abondant, sans quoi la taupe décède rapidement. Sa durée de vie n’excède d’ailleurs pas 5 ans.

 

 

 

Nuisible ou amie ?

 

 

Cet animal, quoique très répandu, a le don d’énerver bon nombre de jardiniers. Aimant les sols meubles, la taupe choisit souvent de s’établir sous le potager et peut générer de gros dégâts.

 

Les entrées et sorties de ses galeries sont bien visibles. En creusant, la taupe crée des monticules de terre en surface. Ces amas appelés taupinières peuvent – au-delà de leur aspect disgracieux - chambouler les plantations. Attention aussi aux chutes et entorses dues à ces trous, pas toujours bien visibles !

 

Entrées et sorties de galeries de taupes

 

S’en débarrasser, mission difficile

 

Si vous décidez d’en finir avec les taupinières, il faudra vous armer de patience. 
Oubliez les fumigènes chimiques à diffuser dans les galeries : un traitement cruel mais aussi très toxique pour l’environnement. Idem pour les pétards ou autres systèmes de détonation, dangereux à manipuler.

 

Les machines à ultrasons, sensées faire fuir cet animal à l’ouïe surdéveloppée, n’ont pas fait leurs preuves non plus.

 

Mais il existe quelques végétaux peu appréciés par la taupe. Ce qu’elle n’aime pas : leur odeur. Ils peuvent servir de répulsif naturel :

 

- l’ail et l’oignon, 
- le tourteau de ricin (vendu en sacs, en jardinerie ou sur Amazon),
- la jonquille,
- la fritillaire impériale,
- le sureau (par ailleurs très apprécié des oiseaux pour ses baies).

 

Une autre plante anti-taupe est l’euphorbia lathyris, ou épurge. L’idée semble attrayante, mais l’euphorbia est toxique : lavez vous bien les mains après l’avoir touchée. Elle peut aussi se répandre comme une mauvaise herbe et envahir votre parcelle.

 

 

 

Cohabiter avec la taupe


 

Malgré tout, les plantes répulsives suffisent rarement. Faire disparaître une taupe est donc une tâche ardue… Et ce n’est peut-être pas la meilleure option.

 

Une fois l’animal éliminé, ses galeries perdurent. Des animaux friands de légumes, et donc bien plus dangereux pour un potager, risquent d’y élire domicile.

 

La taupe est aussi utile à votre jardin : en creusant, elle contribue à l’aération des sols, et donc à leur fertilité. Les eaux de pluie pénètrent mieux sous terre. Sa voracité peut aussi réduire le nombre de limaces en circulation.

De plus, elle jardine pour vous : la terre située en haut des taupinières, très meuble, est idéale pour le rempotage. Prélevez la quantité nécessaire puis aplanissez le reste au râteau.

 

Enfin, sachez que les taupinières sont un signe que la taupe est en train de s’établir. Soyez patient. Une fois ses galeries terminées, elle arrêtera de creuser pour étendre son territoire. Les taupinières cesseront alors d’apparaître un peu partout.


 

 

Vous souhaitez apporter votre contribution et améliorer ce dossier ?

Contactez-nous !

 

 

 

 

>> Retour à la page principale des dossiers

 

 

Jardinature est géré bénévolement. Vous pouvez nous soutenir et nous vous en remercions.


Ecrivez-nous vis notre formulaire de contact !


Recevez notre journal d'information

par e-mail

Inscription gratuite



 

 

 

Liens divers

 

 

 

 


 

 

Domaines : www.jardinature.be  www.jardinature.ch  www.jardinature.eu  www.jardinature.net

 

© 2000-2018 Jardinature

 

Qui sommes-nous ?    Journal d'information    Copyright et vie privée    Bannières et logos    Pépinières   Liens divers   Contact