>>> Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies

Lune et jardin

Météo

Potager facile

Jardin extraordinaire

 

 

Concours photo !

Abonnez-vous au journal d'information


Les oiseaux de nos jardins

Accueil

Dossiers & Articles

F O R U M

Petites annonces

Bourse d'échanges

Galerie photos

Webmasters


English español Italiano deutsch Português


 

  Accueil


Votre agenda expositions, conférences, cours, stages, jardins, plantes, art floral, marches, randonnées, vélo, VTT, vacances nature...

Ajouter un événement à l'agenda

 

  Conseils / Infos


Actualité

Calendrier du jardin

Jardiner avec la lune

Calendrier des semis

Calendrier des tailles

Dossiers & Articles

Marche et rando

Rusticité

A visiter

 

 

 

  Vos témoignages


Ma planète

Jourrnées sans voiture

Vagues de chaleur

Vos découvertes

Vos jardins

Vos passions

Vos réalisations

Vos trucs et astuces

 

  Images/Photos/Vidéos


Galerie photos

Fonds d'écran

Web TV

 

  Reportages photos


Expositions

Parcs et jardins

 

  Poèmes nature


Poèmes nature

Autres poèmes

 

  Bibliothèque


Sélection de livres

Coin lecture (forum)

Achats livres et CD

 

  Saisons/Noël...


Printemps

Automne

Noël

Noël en Europe

Nouvel an

Vacances nature

 

  Concours / Jeux


Concours actuel

Concours précédents

Jeux/divertissements

 

 

 

Dossiers Jardinature

 

 

Les 12 travaux de l'automne

 

Travaux d'automne


 

Généralités


Certains disent que le jardinier tourne au ralenti à partir de l'automne et bien non ! L’automne est une période de grande activité au jardin : Nettoyer, ranger, planter, protéger… C'est aussi l’occasion aussi de découvrir une nouvelle façon de jardiner, plus simple et plus respectueuse de l’environnement.


 

Les 12 travaux


L'amélioration de la terre
Pour fertiliser le sol, on pense bien sûr aux engrais. Mais il existe d’autres amendements organiques ou minéraux, plus naturels (DCM, Ecostyle en Belgique, Naturen en France…), qui nourrissent d’abord le sol avant de nourrir la plante. La flore et la faune les «digèrent» pour les rendre assimilables par les plantes. Ils jouent un rôle important dans l’enrichissement du sol en humus et améliorent la structure de la terre, la rendent malléable et plus facile à cultiver. On les incorpore à la terre par un griffage en automne ou lors de la plantation de parterres de vivaces, d’arbres et d’arbustes. Pensez-y !

 

Les plantations
Les pépinières ont fait le plein de ravissants buissons et conifères cultivés en motte ou en conteneur. Plantez-les dans vos massifs avant l’arrivée des grands froids. Attendez la fin du mois de novembre pour planter des arbres et arbustes à racines nues, rosiers compris. Vous pouvez acheter de jeunes sujets, leur reprise sera garantie. Creusez une cavité plus large que la motte afin de déposer celle-ci dans une terre ameublie et enrichie de terreau. Privilégiez les arbustes indigènes bien adaptés à la région et variez les espèces - sureaux, noisetiers, prunelliers, cornouillers et églantiers - qui seront autant de refuges naturels pour la faune du jardin.

 

Le décor de la terrasse
N'abandonnez pas votre terrasse ou votre balcon durant l’hiver. Le mobilier en plastique doit être nettoyé à l’eau chaude savonneuse et rentré à l’abri du gel, mais celui en bois exotique peut rester dehors. Inutile de le traiter, sauf si vous souhaitez raviver sa couleur acajou.
Après le premier gel, videz les pots et jardinières et jetez les plantes estivales que vous ne récupérez pas ainsi que le terreau. Brossez les pots soigneusement pour éliminer la mousse, la terre et les poussières et rincez-les dans de l’eau mélangée pour moitié à du vinaigre blanc. Laissez agir toute la nuit puis rincez-les à l’eau claire avant de les remplir avec un nouveau terreau horticole mélangé pour moitié à de la terre de jardin. Plantez votre décor hivernal sur fond de petits buissons ou plantes à feuillage persistant. Rajoutez quelques bruyères pour la couleur, des hellébores, des primevères et des petites pensées qui fleuriront jusqu’au printemps.

 

Le nettoyage des massifs
L'automne est en général la saison du grand nettoyage des massifs, avec la coupe des plantes vivaces défleuries et l'élimination des mauvaises herbes.
Certains choisissent pourtant de ne pas tailler complètement les touffes de fleurs ou les graminées. Ils attendent la fin du mois de février pour rabattre complètement la végétation et profitent ainsi des dernières floraisons et du joli spectacle du givre sur les tiges desséchées durant l'hiver. Sachez aussi qu'en procédant de cette manière, le creux des tiges servira d'abri à toutes sortes de petites bêtes bien utiles au jardin !
Si vous possédez un plan d'eau, le creux des tiges de certaines plantes aquatiques permet aussi les échanges gazeux, gaz qui provient de la décomposition organique au fond du bassin.

 

L'aération du sol
Bêcher est une pratique aussi vieille que l'agriculture. Elle permet d'ameublir le sol et de préparer à la culture une terre débarrassée de ses mauvaises herbes.
Si le bêchage est indispensable pour la première plantation dans un sol laissé longtemps sans travail, on peut abandonner cette technique ensuite car elle perturbe la vie microbienne de la terre. Pour aérer le sol et éliminer les mauvaises herbes, utilisez plutôt la fourche-bêche, la grelinette, le sarcloir ou la binette.

 

Les dernières tailles
En octobre, la période de croissance des buissons et des haies est terminée. C'est le moment d'effectuer une dernière taille pour garder une silhouette parfaite durant l'hiver.
La taille favorise la pénétration de la lumière au coeur de l'arbuste et assure la formation de nouvelles tiges, vigoureuses et florifères.
Taillez les jeunes haies d'un quart de leur hauteur pour qu'elles se ramifient. Attendez le mois de novembre pour tailler énergiquement les haies trop hautes ou trop larges de hêtre, charme ou aubépine. Elles peuvent être limitées par une taille sévère tant en hauteur que sur les côtés. Dans les haies champêtres, n'abusez pas du sécateur.
Taillez individuellement chaque arbuste en fonction de sa floraison printanière ou estivale ou de sa fructification décorative.

 

Le soin des roses
La plupart des variétés résistent au froid. Cela n'interdit pas de les protéger, surtout au point de greffe (petit bourreau au pied de la plante), sensible aux fortes gelées. Pour cela, formez une butte légère autour du bourrelet. N'oubliez pas de l'enlever au printemps afin d'éviter la formation de "gourmands", c'est à dire des tiges sauvages qui se développent sous le bourrelet at qui ne vous offriront aucune fleur. Pour les rosiers tiges, le point de greffe est situé en haut du tronc. La plante est donc moins résistante au froid et il faut la protéger en emmaillotant la tête dans un voile de protection.
Avant l'hiver, la taille des rosiers doit être légère. De manière générale, on peut raccourcir les branches d'un tiers. Une taille plus courte se fera au printemps.

 

Des bulbes pour le printemps
Les bulbes qui fleurissent au printemps doivent être plantés en automne. Perce-neige, crocus, narcisses, jacinthes et tulipes peuvent être mis en terre au pied des arbustes, le long d'une clôture ou encore dans une jardinière. Avant la plantation, il faut idéalement ameublir le sol à la fourche-bêche et profiter de ce moment pour incorporer de la tourbe et du terreau.
Si votre terrain est lourd et argileux, vous pouvez rajouter du sable du Rhin pour l'alléger. Plus le bulbe est gros, plus il faut l'enterrer.
La règle générale consiste à planter les bulbes à une profondeur égale au double de leur hauteur. Placez le côté plat du bulbe vers le bas et la pointe vers le haut.

 

La préparation du potager
Certains légumes résistent au froid et peuvent rester l'hiver au potager.
Le poireau, par exemple, n'est jamais détruit par le gel. Les carottes, qui sont semées au début d'été, sont à pleine maturité dès les premiers froids. C'est à ce stade qu'elles passeront le mieux l'hiver, couvertes également par une couverture de paille ou de feuilles mortes.
La mâche, qui est une délicieuse salade d'hiver, résiste bien au froid également, de même que le céleri à couper.
Lorsque l'écorce des courges et des citrouilles est dure, vous pouvez les rentrer à l'abri, dans une pièce éclairée et tempérée.
Dès qu'une parcelle est dégagée au potager, pensez à nourrir la terre de compost bien mûr, de fumier animal ou d'engrais organique.

 

L'entretien du gazon
La tonte du gazon tire à sa fin.
Sous les feuilles mortes qui tombent en fin de saison et qui s'accumulent sur la pelouse, les graminées étouffent et sont facilement attaquées par les champignons. Ramassez donc les feuilles et faites-les sécher en tas dans le fond du jardin. Elles seront précieuses pour enrichir le compost au printemps prochain. Si vous comptez semer une nouvelle pelouse au printemps ou si la corvée de la tonte vous pèse, pourquoi ne pas remplacer le gazon par une prairie fleurie accueillant toutes sortes de fleurs sauvages et de graminées. C'est une idée intéressante pour petits et grands jardins.

 

Travaux d'automne

 

 

Une mangeoire pour les oiseaux
Le rouge-gorge accompagne le jardinier tout au long de l'année. Construisez-lui une mangeoire que vous garnirez de baies ou de restes de fruits. Il apprécie aussi un mélange de suif et de son ou de flocons d'avoine. Vous pouvez rajouter des graines de tournesol ou de céréales pour attirer les granivores, comme les pinsons, les moineaux et les mésanges.
En même tant que les mangeoires, pensez aussi à réviser les nichoirs. Vérifiez l'étanchéité et évacuez le contenu souvent source de pourriture et d'abri à insectes divers. Les oiseaux apprécieront votre travail à la nichée suivante.

 

L'entretien des outils
Il est essentiel, surtout pour les outils en métal comme la bêche, la pelle, la fourche ou la binette, de bien les entretenir. Il faut débarrasser le fer de la terre collée et des débris humides qui le recouvrent. Vous pouvez gratter la lame à l'aide d'une brosse dure métallique et affûter-la avant de la lubrifier avec un chiffon imbibé d'huile. Lavez les griffes et les fourches à grande eau avant de les plonger dans un mélange de sable et d'huile pour les nettoyer et les graisser en même temps.
Il convient aussi d'affûter les lames des outils tranchants comme le sécateur et de huiler les éléments pivotants. Désinfectez-les avec un chiffon trempé dans de l'alcool à brûler. Vous empêcherez ainsi que des maladies ne se répandent. Finissez le travail en essayant les lames avec de l'huile.
Si le manche de vos outils présente des éclats, vous pouvez les adoucir avec de la paille de fer. Ensuite, passez-les à l'huile de lin.
Enfin, il est important de bien ranger ses outils à l'abri de l'humidité.

 

 

Source : Femmes d'aujourd'hui

 

 

 

Vous souhaitez apporter votre contribution et améliorer ce dossier ?

Contactez-nous !

 

 

 

 

>> Retour à la page principale des dossiers

 

 

Jardinature est géré bénévolement. Vous pouvez nous soutenir et nous vous en remercions.


Ecrivez-nous vis notre formulaire de contact !


Recevez notre journal d'information

par e-mail

Inscription gratuite



 

 

 

Liens divers

 

 

 


 

 

Domaines : www.jardinature.be  www.jardinature.ch  www.jardinature.eu  www.jardinature.net

 

© 2000-2017 Jardinature

 

Qui sommes-nous ?    Journal d'information    Copyright et vie privée    Bannières et logos    Pépinières   Liens divers   Contact