>>> Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies

Lune et jardin

Météo

Potager facile

Jardin extraordinaire

 

 

Concours photo !

Abonnez-vous au journal d'information


Les oiseaux de nos jardins

Accueil

Dossiers & Articles

F O R U M

Petites annonces

Bourse d'échanges

Galerie photos

Webmasters


English español Italiano deutsch Português


 

  Accueil


Votre agenda expositions, conférences, cours, stages, jardins, plantes, art floral, marches, randonnées, vélo, VTT, vacances nature...

Ajouter un événement à l'agenda

 

  Conseils / Infos


Actualité

Calendrier du jardin

Jardiner avec la lune

Calendrier des semis

Calendrier des tailles

Dossiers & Articles

Marche et rando

Rusticité

A visiter

 

 

 

  Vos témoignages


Ma planète

Jourrnées sans voiture

Vagues de chaleur

Vos découvertes

Vos jardins

Vos passions

Vos réalisations

Vos trucs et astuces

 

  Images/Photos/Vidéos


Galerie photos

Fonds d'écran

Web TV

 

  Reportages photos


Expositions

Parcs et jardins

 

  Poèmes nature


Poèmes nature

Autres poèmes

 

  Bibliothèque


Sélection de livres

Coin lecture (forum)

Achats livres et CD

 

  Saisons/Noël...


Printemps

Automne

Noël

Noël en Europe

Nouvel an

Vacances nature

 

  Concours / Jeux


Concours actuel

Concours précédents

Jeux/divertissements

 

 

 

Dossiers Jardinature

 

 

La taille des arbres fruitiers

par Léa

 

 

 

Formes d'arbres fruitiers et des organes fertiles et stériles

 

Arbres fruitier de forme libre

Arbre tige de plein vent : silhouette naturelle, mise à fruit tardive mais généreuse ensuite

 

 

Demi tige

 

 

Basse-tige

 

 

 

Arbre fruitier en forme dirigée

 

Gobelet basse tige : gobelet toujours greffé sur un porte greffe peu vigoureux

 

 

Fuseau : greffée sur porte greffe de faible vigueur

 

 

Buisson ou cépée : ex : noisetier, figuier, etc

 

 

 

Arbre fruitier en forme palissée

 

Les palmettes

 

 

Les cordons

 

 

 

Organes stériles


Rameau à bois : ne portent que des yeux ou bourgeons à bois. On peut les transformer en rameaux fertiles par une taille appropriée.

 

 

Les gourmands : tige qui pousse verticalement avec beaucoup de force. A supprimer.


Organes fertiles

Dard et bouton à fleurs

 

 

Coursonne : nom des rameaux fertiles.

 

 

Rameau mixte : il assure à la fois la fructification et la croissance de l'arbre.

 

 

Branche chiffonne : pour les arbres à noyaux, porte de gros boutons à fleurs et se termine par un oeil à bois.

 

 

Bouquet de mai : surtout chez l'arbre à noyaux, porte plusieurs boutons à fleurs groupées et terminer par un oeil à bois.

 

 

Brindille couronnée : arbres à pépins, brindille faible terminée par un bourgeon à fleur.

 

 

Bourse : renflement à l'endroit du fruit de l'année précédente, produira des fruits pendant 4 à 5 ans au même endroit.

 

 

Lambourde : bouton à fleur terminé par un rameau très court.

 

 

Dard : considéré comme un organe fertile car en fonction de la taille, il peut se transformer en bouton à fleur ou en rameau à bois.

 

 

 

 

Les arbres fruitiers à pépins ( pommiers, poiriers, cognassiers)

 

Généralités

 

Les organes à repérer sur les arbres à pépins sont : œil ou bourgeon à bois, brindille simple, brindille couronnée, gourmand, dard, bouton ou bourgeon à fleur, bourse (voir schémas explicatifs ci-dessus).

 

La taille de fructification se pratique généralement sur les arbres fruitiers palissés (palmette, cordon, fuseau), et également en taille plus douce sur le gobelet basse tige. Sur les arbres tige ou de plein vent, il s’agira plutôt d’une taille de formation au départ puis d’entretien.

 

La taille des arbres tiges

 

Les arbres de plein vent ou arbre tige : les 4 premières années, après la taille de plantation, il suffit d’être patient et d’attendre que les branches charpentières s’allongent (de 3 à 6 branches maximum) et régulièrement on coupera les petites branches qui poussent sur le tronc. Ensuite, on pourra couper 1/3 de la pousse annuelle de chaque branche charpentière en hiver mais hors des périodes de gel.
Après cela, il ne sera plus nécessaire de tailler, mais il faudra surveiller que le centre de l’arbre soit toujours aéré, qu’il n’y ait pas de branches tordues ou mortes.

 

En octobre, on coupe les branches mortes, c’est plus facile, les feuilles sont encore là, donc on peut mieux les repérer.

 

En Hiver, on coupe les branches mal placées, et on taille celles qui ont pris une dimension trop importante hors de la couronne ou ramure de l’arbre.

 

En été, taille en vert :

1. pincement des extrémités des rameaux pour obliger la sève à alimenter les bourgeons qui évoluent alors vers la fructification.

2. taille en vert proprement dite, suppression d’une partie plus ou moins grande des extrémités des rameaux.

 

Quand l'arbre sera trop vieux, il sera alors possible de lui faire une taille de rajeunissement.

 

Les arbres de forme dirigées ou palissées

 

La taille de fructification est quasiment indispensable tous les ans, car ce sont des arbres qui doivent prendre peu de place et donner un maximum de fruit. Cette taille de fructification aura pour but donner naissance à des coursonnes régulièrement pour la production à fruit. Elle n’est pas simple et se fait en trois étapes :

 

1. Taille d’entretien et mise à fruit des rameaux stériles

 

Première étape : tailler les prolongements, dans le jargon pro, il s’agit du prolongement des branches charpentières, vertical pour les palmettes, horizontal pour les cordons. Raccourcir ce prolongement ou pousse de l’année à 20 ou 30 cm de son départ. Couper toujours au dessus d’un œil ou bourgeon tourné vers l’extérieur.


Exemple de prolongement sur palmette

 

Deuxième étape : repérer les gourmands, rameaux de l’année très vigoureux parfois d’1m de long, ils poussent verticalement et souvent au coude d’une branche charpentières. Les éliminer en les coupant à quelques millimètres de leur départ. Cela donnera naissance à de nouveaux rameaux qui pourront porter des fruits plus tard.

Exemple de gourmand

 

Troisième étape : repérez les rameaux stériles (il faudra trois ans pour la mise à fruit, taille trigemme)


1ère année en hiver : couper le rameau à bois au dessus du troisième œil à bois.

 

 

2ème année : couper sur le rameau issu au dessus du 1er œil ou bourgeon bien visible.

 

 

3ème année : couper le rameau initial au dessus du bouton à fleur qui fera des fruits dans l’été.

 

 

4ème année : couper sur le rameau initial au dessus du bouton à fleur le + proche de la base du rameau; l'année d'après, on obtiendra une bourse sur la coursonne qui fructifiera pendant 5 ans sans taille. Ensuite, elle deviendra improductive donc on l’éliminera en hiver.

 

 

2. Mise à fruit des coursonnes formées

 

Quelques principes

 

- Sur une coursonne, c’est toujours l’œil le + élevé qui tire la sève et donne naissance au rameau vigoureux.

- Une coursonne développée à l’extérieur sera toujours plus productive qu’une coursonne développée vers l’intérieur.

- Pour une bonne mise à fruit d’une coursonne, il faudra éliminer tout ce qui lui « pique la sève » (brindille).

- Brindille couronnée = une brindille terminée par un bouton à fleur.

- NE JAMAIS TAILLER : une coursonne qui se termine par un bouton à fleur, une brindille couronnée ou un dard (promesse d’une future récolte).

 

Taille de la coursonne

 

- Lorsqu’une coursonne porte un bouton à fleur ou une brindille couronnée ailleurs qu’à son extrémité, on coupe 5 à 6 mm au dessus de ce bouton ou de cette brindille; on coupera aussi tout ce qui démarre de la coursonne en dessous du bouton à fleur.

 

- Quand la coursonne a deux boutons à fleurs ou 2 brindilles couronnées, on coupe toujours au dessus du bouton ou de la brindille couronnée la + proche de la branche charpentière, et on élimine tout ce qui peut prendre de la sève (rameaux en dessous de ce bouton à fleur).

 

- Si une coursonne comprend un bouton à fleur et une brindille couronnée, privilégier le bouton à fleur.

 

- Sur les autres rameaux, les yeux peuvent se développer facilement; les premiers en dards, les seconds en boutons à fleurs, il faudra toujours, si on taille, laisser un tire-sève au dessus de l’œil que l’on veut se voir développer (ce tire-sève peut être un bouton à fleur, un dard, un rameau, une brindille).

 

Conclusion

 

C'est déjà une bonne base de départ, même si les professionnels trouveront que c'est incomplet.

 

Si c’est trop compliqué, en résumé, on ne touche pas aux boutons à fleurs, aux dards, on taillera les brindilles et les rameaux à bois.

 

Personnellement :
J'ai 5 pommiers arbres tiges (de plein vent) en 3ème année de plantation, 1 pommier arbre de plein vent de + 15 ans (taille d'entretien et nettoyage), 7 pommiers en gobelets basse tige de + de 20 ans (taille d'entretien et taille de fructification et d'ailleurs certains ont besoin d'un coup de jeune...) + 4 poiriers arbres tiges de plein vent en 6ème année de plantation (2 ont eu besoin de taille de formation).

 

Le dossier est libre pour tout complément d'info et surtout faire part de vos expériences; car je vous rassure, je me balade encore au milieu des pommiers en forme de gobelets avec les fiches à la main et le sécateur de l'autre pour ne pas me tromper, car à force de voir des bourgeons ou oeils dans tous les sens ... on ne voit plus très clair.

 

Petit truc : Pour bien différencier les bourgeons ou oeil à bois d'un bourgeon ou oeil à fleur, attendre février, car les bourgeons commencent à gonfler donc c'est plus facile.


Source : documentations personnelles, le verger gourmand de Coffe, le guide Delbard, Guide Clause, Taille de Louis Giordano, La Taille Sélection reader's digest, fiches revues diverses.

 

 

 

Vous souhaitez apporter votre contribution et améliorer ce dossier ?

Contactez-nous !

 

 

 

 

>> Retour à la page principale des dossiers

 

 

Jardinature est géré bénévolement. Vous pouvez nous soutenir et nous vous en remercions.


Ecrivez-nous vis notre formulaire de contact !


Recevez notre journal d'information

par e-mail

Inscription gratuite



 

 

 

Liens divers

 

 

 

 


 

 

Domaines : www.jardinature.be  www.jardinature.ch  www.jardinature.eu  www.jardinature.net

 

© 2000-2017 Jardinature

 

Qui sommes-nous ?    Journal d'information    Copyright et vie privée    Bannières et logos    Pépinières   Liens divers   Contact