>>> Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies

Lune et jardin

Météo

Potager facile

Jardin extraordinaire

 

 

Concours photo !

Abonnez-vous au journal d'information


Les oiseaux de nos jardins

Accueil

Dossiers & Articles

F O R U M

Petites annonces

Bourse d'échanges

Galerie photos

Webmasters


English español Italiano deutsch Português


 

  Accueil


Votre agenda expositions, conférences, cours, stages, jardins, plantes, art floral, marches, randonnées, vélo, VTT, vacances nature...

Ajouter un événement à l'agenda

 

  Conseils / Infos


Actualité

Calendrier du jardin

Jardiner avec la lune

Calendrier des semis

Calendrier des tailles

Dossiers & Articles

Marche et rando

Rusticité

A visiter

 

 

 

  Vos témoignages


Ma planète

Jourrnées sans voiture

Vagues de chaleur

Vos découvertes

Vos jardins

Vos passions

Vos réalisations

Vos trucs et astuces

 

  Images/Photos/Vidéos


Galerie photos

Fonds d'écran

Web TV

 

  Reportages photos


Expositions

Parcs et jardins

 

  Poèmes nature


Poèmes nature

Autres poèmes

 

  Bibliothèque


L I B R A I R I E

Sélection de livres

Coin lecture (forum)

Achats livres et CD

 

  Saisons/Noël...


Printemps

Automne

Noël

Noël en Europe

Nouvel an

Vacances nature

 

  Concours / Jeux


Concours actuel

Concours précédents

Jeux/divertissements

 

 

 

 

Vos témoignages sur les vagues de chaleur depuis l'été 2003

 

Nous espérions un bel été et voilà qu'une vague de chaleur intense vient bouleverser nos habitudes.

 

Consultez les témoignages plus bas...

 

Quels sont vos nouveaux comportements ? Comment réagissez-vous face à la chaleur ?

Nos jardins souffrent ainsi que nos plantes d'intérieur. Que faites-vous pour sauver vos plantations ?

Et vos déplacements quotidiens en voiture ou avec les transports publics ? Votre comportement au travail ? Pensez-vous qu'un bouleversement climatique est en place sur notre planète Terre ?

 

 

Envoyez votre témoignage en utilisant le formulaire de contact

 

 

 

Vos témoignages

 

Contact : retirer 264 de l'e-mail pour l'adresse exacte !

 

 

Woolgar Philippe
E-mail : philwoolgar264@hotmail.com


"Pensée: lorsqu'on entend que la planète se réchauffe peu à peu, on imagine que cela se fait graduellement, linéairement. Mais est-ce le cas? Cela ne se ferait-il pas plutôt par à-coups?
Hier, dehors en pleine canicule, j'ai songé qu'en fait, les températures annuelles sont des moyennes. Or, une moyenne annuelle peut être augmentée par seulement quelques journées ou semaines extrêmement chaudes. Jusqu'ou le thermomètre pourrait-il bientôt monter? Le climat est de plus en plus en dents de scie!
Voyant les canicules augmenter en intensité, je me suis dit: nous pourrions mourir massivement, par coups de canicules de plus en plus intenses.
Il y a des températures au delà desquelles le corps humain succombe, même en santé, même dans la force de l'âge.
Nos canicules tuent des centaines de personnes par pays. Cela va augmenter: milliers de morts par vague de chaleur, puis millions de morts!
Un jour, ce sera moi qui y passerai, ou toi. Et peu à peu, nous y passerons tous. À moins de vivre à l'intérieur, à l'air climatisé. Peu à peu, il faudra que l'humain s'y résoudre, au moins pendant les canicules.
Je me demande si nous avons vraiment conscience ce que nous sommes en train de faire."

 


 

Adriamanantena Mahery Niana
E-mail : andri.mahery264@yahoo.com

"Il est évident que le comportement change ,comme par l'état de nervosité devient plus fréquent, la paresse intellectuelle et physique augmente. Cela engendre une faculté d'adaptation intellectuel et corporelle.
Pour sauver les plantations, il faut connaître les conditions vie (milieu de vie, état du terrain mise en culture de vos jardin voir composition chimique, ressources en éléments minéraux et organiques) fin de d'apporter des traitements adéquats (emploi des engrais naturels ou chimiques...).
Certainement, chez nous à Madagascar, le climat ne présente plus le même état durant certaines années et cela à cause des activités humaines. Cela dit, nous sommes le principale facteur de nos extinction."

 


 

Mayeur Yolande
E-mail : yolandemayeur264@gmail.com

"Lors de la canicule de 2003, mon père résidait en maisons de soins à Bruxelles, j'étais horrifiée par le manque de moyens mis en oeuvre pour éviter la déshydratation des pensionnaire. Là aussi des gens sont dcd de soif !!
Ces derniers jours lors de ces grosses chaleurs j'y ai repensé avec tristesse. J'ai acheté un tonneau pour récolter l'eau de pluie au printemps et maintenant je l'utilise pour mes plantes. Je vais crer un bassin de jardin pour inviter de nouveaux hôtes animaliers et abreuver les oiseaux de mon jardin où ils viennent déjà nicher."


 

Grand-mère en Forêt d'Othe (France)
E-mail : monique.bernard-fauquex264@wanadoo.fr

 

"Quant à la planète, à lire et écouter les spécialistes, il est vrai que les facteurs cycliques de réchauffement,- identiques à la fonte des glaciers au quaternaire par exemple-, ces facteurs sont en place, c'est leur heure en somme.
Mais le phénomène, au lieu d'être progressif, est aggravé et accéléré par les erreurs humaines- pollutions mer, air, eaux, terre-, déforestation, nucléaire, énergies fossiles etc. Le processus est beaucoup trop rapide et important pour que les populations puissent adapter leurs manières de vivre à ce problème, et ce, malgré toutes les connaissances accumulées en 1 siècle et demi. Pourtant, il y a tant de découvertes utiles. Mais nous avons joué aux sorciers.
Et surtout le trou de l'atmosphère au dessus du pôle Sud ( pour le moment...) nous soumet à un tel rayonnement nocif que ça, - et c'est vraiment la 1ère fois dans l'histoire de la Terre, donc de l'humanité-, nous n'en connaissons vraiment pas les conséquences, sauf projections de données scientifiques.
Peut-être cela qui sera le plus grave, car sans doute non réversible et incompatible avec la Vie.
Comme on constate tous les jours que les mastodontes responsables, qui pensent au pouvoir donné par l'argent ( ils ne vivent pourtant que #80 ans chacun !!!), les mastodontes, donc, ne voudront jamais agir autrement, je crois que les toutes les initiatives et actions, locales, nationales, internationales, prises pour freiner les erreurs sont les bienvenues. Et le plus vite possible.
C'est NOUS qui sommes les consommateurs- au sens large-, ce sont NOS impôts qui tournent, c'est une bonne partie du monde qui VOTE.. Je pense que la balle est dans notre camp. On ne peut plus brider l'information, je crois que c'est un énorme pas en avant.
Pour les enfants qui viennent, nous devons faire au mieux, c'est-à-dire nous renseigner, renseigner les autres, et intervenir à tout niveau, même le plus infime.
Internet sert à cela aussi"


Cordialement,
Monique Bernard-Fauquex.

 

 

CHALEUR = CÔTÉS REMÈDES
"J'ai changé de jardin en 2004; j'ai déterré, arraché, et transporté TOUTES mes plantes en déménageant ( un camion...) Je suis ici en climat semi- continental.
J'ai bien observé et noté le nouveau comportement de mes pensionnaires, ça a beaucoup changé depuis 3 ans.
Mes végétaux qui n'étaient pas assez adaptés au rude climat continental d'ici sont morts cet hiver 2004/2005 , pas tellement de choses en fait, malgré protections etc.... 11 pieds de vivaces, 4 arbustes plantés Novembre 2004, 1 rosier moderne idem.
Par contre, en 2005, à " la demande"c'est à dire des que nécessaire, sécheresse et chaleur m'ont obligée pour certaines
espèces à :
* COUPER plus bas que les branches (arbustes) ou feuilles grillées, en-dessus du point de greffe bien sûr.
* BINER au pied des "grillés"
* Le même jour, et juste après,ARROSER,( car traumatisme à réparer), 30 litres -arbustes, rosiers buissons ou grimpants- ou fruitiers, -oui TRENTE l.(conseil pépinieriste forestier) au pied . 5à6 l. pour les vivaces et bordures rosiers. Je mesure l'eau au seau sinon on en met toujours moins...
* Le lendemain matin, à la fraîche, CORNE EN COPEAUX (chez Baumaux pour moi) en griffant le sol, dose un peu inférieure à celle prescrite.
Je trouve que pour cet usage, la corne en copeaux est meilleure qu'en poudre (broyée) ou que le sang desséché. Et les engrais brûlent les plantes fragiles, même en doses minimes.
* Tout de suite après, RE ARROSAGE (15 litres arbustes, rosiers> 50 cm, ou fruitiers, et 3l. vivaces).
* ARROSAGE complet au pied tous les 7 jours+ TOUS LES SOIRS, ARROSAGE EN PLUIE DU FEUILLAGE pour les végétaux à feuilles épaisses, les hortensias, et tous les fruitiers.
* Au bout de 3 à 4 semaines, RECOMMENCER LE TOUT avec moitié de corne, même quantité d'eau.
J'ai récupéré ainsi TOUS mes rosiers anciens, les fruitiers plantés en Novembre 2004, haie et mes vivaces.
* Pour mes BONSAÎS (uniquement arbres de forêt semés par moi- de 6 à15 ans), mêmes opérations, et je les ai mis au Nord, 2 heures maximum de soleil cet été. Je les passerai au Sud et à l'abri des vents N et NE à l'équinoxe.
* POTAGER et SEMIS FLEURS annuelles à mi-ombre cet été, sauf tomates. Repiquage normal.
Ça a bien marché, 
* Je n'ACHÈTERAI ou sèmerai désormais que des plantes très proches des espèces botaniques, et à la plantation, trous plus grands, tourbe, sable et Or brun augmentés( pas de pub!).
Quant aux hivers à venir, protections, tourbe, voiles, et sans doute petits arrosages par temps doux, s'il y en a???
Mes saisons de gamine ( la guerre et après) et celles de mes enfants ( 68 et après) étaient identiques à maintenant. Quand j'étais au Lycée, la Seine était gelée à Paris. Il faudra bien s'adapter!"


GRAND-MÈRE EN FORÊT D'OTHE

 


 

Maisonneuve jnoel
E-mail : jnoel70264@yahoo.fr


"La vague de chaleur de 2003 n'a rien à voir avec le réchauffement. Je commence a être lassé de ces médias qui abrutissent les gens avec ca.

Cette vague de chaleur était prévisible depuis longtemps car elle fait partie d'un cycle des grands été qui reviennent tout les 27 ans en moyenne. Le dernier était en 1976 celui avant, le plus chaud du 20ème siècle, en 1947 avec une invasion de criquets à Paris, des incendies de forêts, etc... et encore avant 1921 (le plus sec) et 1893 très chaud et très sec. Sans parler des canicules et des sécheresses du millénaire (en 1303, on pouvait traverser le rhin à pied sec!!)

Depuis janvier 2003,les flux d'ouest zonaux, apportant des inondation et de la douceur en hiver, ont laissé la place aux flux méridiens (flux de nord nord-est plus puissant, flux de sud plus fréquents aussi, neige plus fréquentes, vagues de froid, étés plus chauds, anticyclone sur l'atlantique coupant le flux d'ouest et donc augmentant la sécheresse amplitude augmentée... "continentalisation du climat" (en conjonction è la baisse d'activité solaire dont le minimum interviendra en 2007 et qui provoque de très rigoureux hiver, d'ailleurs il faut s'attendre l'hiver prochain ou celui de 2006/2007 à ce qu'il soit extrêmement rigoureux (cycle des grands hivers tous les 22 ans), le dernier en 1984/85 (minima solaire, inversion du champ magnétique qui se produit tous les 22 ans, et celui de 62/63, le plus rigoureux du 20ème siècle et encore celui d'avant 1939/40, très rigoureux).

A noter que l'analogie avec 1947 et 2003 est remarquable. Ces étés sont souvent suivis d'une réplique moins forte 2 ans après (1949 fût très chaud et 1923, 44 degrés à Toulouse encore plus ainsi que celui de 1895)

Il y a toujours des explications rationnelles aux événements. Autrefois, on aurait accusé le bon dieu, aujourd'hui le réchauffement. Tellement + facile et simpliste !!"

 

"Indépendamment du réchauffement climatique, ne pas perdre de vue que si rien de concret n'est entrepris à l'échelle mondiale, les folies de l'homme (guerres, déboisements, pollutions, activités nucléaires, manipulations de la nourriture...) engendreront sa perte !!!", Y.W. pour Jardinature.

 


 

Marchal Viviane
E-mail : viviane.marchal264@teledisnet.be


"Suite à la vague de chaleur de 2003 et je crois que ce n'est pas la dernière car plus l'on va avancer et plus la terre va se réchauffer. Cela devient inévitable car l'homme y est pour beaucoup. Les émissions de gaz, les pollutions des avions, ce dont on ne parle jamais mais eux aussi contribuent au réchauffement de notre planète. Le nombre de voiture augmentant de part le monde et les avions aussi. Pour ma part, je ne sais pas conduire et je suis anti-voiture et je n'en possède pas. Personne ne semble réagir. Pour le moment, on préfère son confort lorsque l'on demande de placer des éoliennes pour produire de l'électricité, supprimer les centrales nucléaires soit disant très propres et leurs déchets, où doit-on les mettre ? Dans la terre ? Dans la mer ? Sous terre ? ou peut-être bientôt dans l'espace si ce n'est pas déjà fait. On a dit un jour que les bouses de vaches étaient responsables du réchauffement de la terre mais il n'y a quand même pas 6 milliards de vaches sur la terre et si l'on ne fait rien, cela va aller en s'aggravant et là il sera trop tard pour tout le monde. Nous avons besoin du soleil mail le soleil nous tuera. Il suffit de penser que dans 6 milliards d'années, il explosera et il détruira toute vie sur la terre et sur toutes les planète. Alors autant essayer de vivre convenablement les années qu'ils nous restent et essayer de résoudre ce problème de pollution qui réchauffe notre planète mais pour cela il faudrait que les pays riches essayent de se sentir responsables de leurs pollutions car eux aussi vont souffrir du réchauffement climatique. Nous les petits, on n'a pas les moyens d'agir seuls, alors il faut bouger maintenant sinon nous allons cuire et devenir des écrevisses vivantes."

 


 

Christian Chabert
E-mail : christian.chabert10264@wanadoo.fr


"Suite à la vague terrible de l'été 2003 concernant une forte température, je peux vous affirmer que des brûlures anormales sur les végétaux se sont produites. Je suis jardinier et enseignant, collectionne les végétaux méditerranéens, observe leurs comportements et j'ai pu recueillir divers témoignages. J'habite Carpentras dans le Vaucluse et la vallée du Rhône."

 


 

Lapin méridional
E-mail : titeclapiers264@hotmail.com


"Je ne peux pas m'empêcher de bondir en lisant "Sanglier des Ardennes", tant son fatalisme et sa passivité me choquent. Comme l'explique très bien J. Gallissot, le réchauffement actuel de la terre est bien du à l'activité humaine. Et il est loin d'être le seul à le dire! C'est un fait établi.
Quant à une "immensité qui purifie l'air comme le sol purifie naturellement l'eau", Sanglier, n'avez-vous jamais entendu parler de pollution des nappes phréatiques et du sol ? Allez faire un tour en Bretagne par exemple, vous comprendrez que le sol fait ce qu'il peut mais qu'il est bien impuissant face à l'insouciance et la négligence humaine. Il sert plus d'éponge qu'autre chose!
Alors au lieu de dire "arrivera ce qui arrivera", il faut agir, à chaque fois que l'on peut, à notre niveau. Réfléchir avant de prendre la voiture, ne pas gaspiller, recycler, favoriser les énergies renouvelables et non polluantes... chaque petit geste est important. Certes, il faudrait aussi arriver à convaincre Bush (et bien d'autres!) de s'y mettre aussi. Mais je pense que si l'opinion public agit, les industries et les politiques seront obligés de suivre, car ils dépendent de nous..."

 


 

Sanglier des Ardennes
 E-mail : sb303339264@skynet.be

"Je crois plus à un chambardement climatique qu'à une cause PRINCIPALE, due à la pollution ou autre facteur humain.
Il y a tout de même une immensité qui doit (à mon avis) purifier l'atmosphère, tout comme le sol purifie naturellement l'eau
Ai-je raison ou pas? Je n'en sais rien, mais il ne faut tout de même pas se prendre la tête, arrivera ce qui arrivera.

Quand aux cris d'alarme de certains groupements, qu'ils continuent bien leurs actions. Ma théorie, juste ou pas, ne doit pas permettre tout.

Que chacun contribue ... à sa manière et suivant ses possibilités, ... MAIS... l'égoïsme de chacun d'entre nous stoppera une marche en avant bien nécessaire.
"

 


 

J. GALLISSOT

Web : www.jardaqua.com e-mail :jardaqua264@aol.com


"Je pense que la canicule de l'été 2003, dans les prochaines années, ne sera pas exceptionnelle, pour la simple raison que, depuis l'ère industrielle, la terre se réchauffe peu à peu.
Pourquoi ? - de nombreux gaz à effet de serre sont envoyés dans l'atmosphère suite à l'énergie retirée de combustibles fossiles : pétrole, gaz naturel, charbon.
Ces différents gaz sont arrêtés dans l'atmosphère par une couche d'ozone qui est un véritable parapluie autour de la Planète.
Si ce parapluie n'existait pas nous aurions en permanence -15° sur la terre. Grâce à lui, nous avons  15° et, de ce fait, une vie peut exister.
Une partie des rayons lumineux énergétiques envoyés par le soleil sont réfléchis au niveau de la croûte terrestre et rebondissent en direction de la couche d'ozone qui se trouve à environ 25-40 km de la surface terrestre.
Plus les gaz s'entassent sous la couche d'ozone, plus les rayons énergétiques sont renvoyés de plus en plus près de la croûte terrestre, d'où l'augmentation de la température.
Bien évidemment, cette augmentation de t° n'est pas linéaire, mais se présente en dents de scie.
L'été dernier, nous étions au sommet d'une dent. Rien ne présage que l'été prochain soit aussi chaud car nous pourrons nous trouver dans l'intervalle entre deux dents. Mais, quoi qu'il en soit, il fera toujours de plus en plus chaud.
De nombreux sommets ont eu lieu (Rio, Kyoto, Johannesburg) regroupant un grand nombre de pays. Tous repartent avec de bonnes intentions, mais celles-ci ne durent qu'un feu de paille.
De plus, il faut savoir que le gaz carbonique qui se trouve sous la couche d'ozone et qui ne fait que d'augmenter en quantité et en volume, provient, pour 75 % des USA !!!!. Et, il n'est pas question pour le gouvernement BUSH de diminuer l'émission de leurs gaz à effet de serre, bien au contraire, puisqu'ils relient directement augmentation de leur économie avec augmentation de l'énergie consommée (ce qui est juste sur un plan purement technique).
Le problème est très loin d'être résolu et pour ceux qui sont intéressés par le sujet, je publierai prochainement un livre sur la question.

A moins que tous les états de la Planète s'entendent pour diminuer, en commun, leurs gaz à effet de serre (gaz carbonique = CO2, méthane, oxyde d'azote...). Tous ces gaz proviennent des industries, des transports(avions en particulier).
"

 


 

Alexis Florence
e-mail : floalexis2000264@yahoo.fr
Mon témoignage sur la vague de chaleur 2003 :

"Je crois qu'il est vraiment temps de penser à notre terre et qu'il serait préférable de la protéger si nous ne voulons pas souffrir le martyr de toutes ces crises atmosphériques qui vont se répéter sans cesse si nous ne mettons pas fin à la pollution de l'ozone.
Halte à la mort par omission de notre belle planète !!!"

 

 

Ecrivez-nous vis notre formulaire de contact !


Recevez notre journal d'information

par e-mail

Inscription gratuite


 

 

 

Liens divers

 

 

 


 

Domaines : www.jardinature.be  www.jardinature.ch  www.jardinature.eu  www.jardinature.net

 

© 2000-2017 Jardinature

 

Qui sommes-nous ?    Journal d'information    Copyright et vie privée    Bannières et logos    Pépinières   Liens divers   Contact